Règles du jeu du Baccara

Le baccara, c’est le jeu qui a une réputation de jeu de cartes élitiste. Il est vrai que dans le passé, il n’y avait que la classe sociale aisée, on peut même parler de noblesse, qui pouvait se permettre de jouer au baccara. Au fil du temps, il a su conquérir tous les types de joueurs. Sa médiatisation via les films du célèbre agent 007, James Bond, a contribué à son renouveau du 20ème siècle. Aujourd’hui, nous vous expliquons les règles du baccara.

Objectif du joueur

Si vous êtes autour de la table, vous allez devoir deviner quelle est la main de celle du joueur ou du banquier, qui représente le casino, va être la plus proche de 9. Vous comprendrez en lisant les « caractéristiques spéciales » que le 9 ne peut jamais être dépassé du fait de la façon de compter les cartes.

Caractéristiques spéciales

Autour de la table il faut savoir qu’il n’y aura que deux mains : celle du banquier et celle du ponte, le ponte étant le joueur qui aura misé le plus.

Que vous soyez ponte ou simplement parieur, vous pourrez miser sur la main de la banque ou la main du ponte, c’est la grande spécificité du baccara. Il y a une troisième option que l’on déconseille car pas très avantageuse pour vous, miser sur l’égalité des deux mains.

Les cartes ont une valeur spécial : les as valent 1, les figures et les 10 valent 0 et les autres cartes valent leur valeur nominative.

Lorsque le total d’une main est égal ou supérieur à 10, on ne conserve que le deuxième chiffre sans celui de la dizaine. Imaginons que vous receviez deux 8, qui font 16. Votre main sera en réalité égale à 16-10 = 6

Partie de Baccara

C’est le banquier qui débute la partie en annonçant la mise qu’il effectue. Ensuite, ca sera au joueurs de parler, de dire s’ils misent et ce qu’ils misent. Ils peuvent décider de miser simplement une partie de la mise du banquier ou bien égaler la mise du banquier, cela s’appelle faire « banco ».

Une fois les mises effectuées, la distribution débute. Tout est très automatisé dans une partie de baccara car le joueur lui-même peut miser sur l’autre main. Il ne doit donc pas avoir le choix de décider de gagner ou perdre. Le ponte reçoit la première et la troisième carte et le banquier reçoit la deuxième et la quatrième.

Si une des deux mains est égale à 8 ou 9, alors cette main s’appelle « Naturel ». La partie qui possède cette main doit la découvrir et son adversaire fait de même. Si jamais les mains sont identiques, alors le tour est annulé et on recommence depuis le début. Sinon, c’est la main la plus forte qui l’emporte.

Si nous ne sommes pas en présence d’un Naturel, alors les deux mains doivent suivre une règle précise pour tirer une troisième carte éventuelle. Voici le tableau expliquant cette règle :

Dans ce tableau, vous voyez que la troisième carte n’est jamais tirée au hasard.

Une fois que la règle de la troisième carte est appliquée, alors c’est le moment de comparer les mains et de vérifier quelle est la plus forte.

Si vous avez parié sur la main gagnante du joueur ou de la banque, le rapport de gain est de deux contre 1, mais dans le cas d’une mise gagnante sur la banque, il ne faudra pas oublier de reverser 5% de votre mise au casino. Au cas où vous auriez misé sur une égalité, alors le rapport est de 8 contre 1, mais la probabilité que cela arrive est très mince.

Réveillez le petit génie du baccarat qui sommeil en vous :